"Cultiver l'esprit des ancêtres" (Extrait 2 mn)

Film documentaire ethnographique Durée 52mn

Réalisation : Aurélie Dumain & Christophe Monterlos

Traduction Antonio Neme Capitaine et Anne-Sophie Cardenas

Film produit dans le cadre de l’Ethnopôle « Réinventons les musées populaires » des musées départementaux Albert et Félicie Demard de Haute-Saône

2019

En projection permanente au Musée de Champlitte

Réalisé dans le cadre de l’espace d’exposition « Rêves mexicains » du musée d’Arts et traditions populaires de Champlitte, ce film documentaire est le fruit d’une enquête ethnologique. Avec des agriculteurs et éleveurs de Jicaltepec et San Rafael au Mexique, qui pour certains sont descendants de colons partis de Champlitte et ses environs au XIXe siècle dans un contexte de crise de la vigne, l’enquête revient sur leur perception de l’histoire et de l’avenir d’une colonie agricole.

A côté de récits qui apparentent la fondation de cette colonie au rêve d’un ailleurs salvateur, et en particulier à une utopie fouriériste consistant à créer « un phalanstère » sur une « terre vierge », les agriculteurs insistent sur la persévérance nécessaire de ces « émigrants » pour surmonter les épreuves qui n’ont jamais cessées de se présenter à eux : difficultés du voyage, pénurie, maladies, guerre franco-mexicaine, révolution mexicaine, inondations, ouragans, etc.

Autour du développement international de l’agriculture (avec la vanille, puis la banane et les agrumes aujourd’hui) et de l’élevage (en particulier du zébu) dans cette région, « l’esprit de la colonie » et plus précisément celui des ancêtres venus de France est érigé en héritage à cultiver pour le futur. Cet esprit est résumé par une capacité de travail, de courage, un esprit d’entreprise et d’organisation collective, envisagés comme autant de ressources à cultiver pour faire face aux nouveaux défis globalisés que sont : le changement climatique, la mondialisation économique et le départ d’ouvriers agricoles vers les Etats-Unis poursuivant d’une nouvelle manière un rêve de l’ailleurs, à moins que cela ne soit une nécessité.

Le thème de l’agriculture et de la diversité des productions agricoles est une manière originale et sensible de reprendre le fil de l’histoire qui unit la Haute-Saône avec le Mexique pour la conjuguer au futur. Invitation au voyage et à la découverte de paysages où les bananiers côtoient les pyramides, ces images de montbéliardes ou de maisons à la française, ces portraits de Mexicains qui parlent de la cancoillotte en français, nous apparaissent à la fois comme exotiques et étrangement proches.

Chronique d'une restauration "La Grande Chasse au tigre dans l'inde"

de la manufacture Velay

 

Production Musée de Champlitte / 2018

Durée 20mn 26sec

Réalisation : Christophe Monterlos

Bichonnage du papier peint "Les Sauvages de la Mer Pacifique"

de la manufacture Joseph Dufour, 1804

 

Production Musée de Champlitte / 2018

Durée 11mn 

Réalisation : Christophe Monterlos

Teaser

 

"Art performance et ses complexités"

Projet documentaire de : Christophe Monterlos 

"Les Planneurs"

Cnie Tchatha

Production : Cnie Tchatha

Durée 18 mn / 2018

Réalisation Christophe Monterlos

Présentation de la Cie Chatha

C'est une commande passée au réalisateur Christophe Monterlo afin de capter et de rendre compte du processus immersion de la Cie CHATHA dans le quartier de Planoise.

Dans le cadre de la résidence artiste associée au Centre chorégraphique nationale de Belfort Franche-Comté Viadanse, la scène nationale de Besançon les 2 scènes invite les chorégraphes Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou à imaginer et mettre en place un spectacle qui sera la clôture du musée s'invitent à Planoise.

Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, en travaux se sont implantés à Planoise pendant quatre saisons, en collaboration avec les services de la ville, la DRAC et la Région bourgogne Franche Compté le tandem s'est vu confier d’écrire un projet et de le mettre en place.

Une immersion riche en rencontres avec les Planoisiens, habitants, artistes, structures associatives, un tissu fort de son expérience que les chorégraphes affectionnent, se définissant comme des révélateurs, catalyseurs d'émotions et de rencontres improbable.

La Cie Chatha à impliquer toutes ses ressources, collaborateur artistique administratif et technique a ce projet pendant 18 mois une grande émotion celle de voir ces images qui témoignent d'elle seule de la folle aventure et que la danse, la pratique artistique est processus long et fédérateurs..

"Une caborde d’exception / Un film de Christophe Monterlos"

Production : Musée des Maisons Comtoise de Nancray

Durée 13 mn / 2017

Réalisation d'un reportage sur le chantier de restauration d'une Caborde d'exception.

Don de la famille Courtois, elle provient des Tilleroyes, Besançon, et date du milieu du 18ème siècle. Cet abri de vigneron se présente sous la forme d’une construction circulaire en pierre sèche, partiellement enterrée

Une première étape du projet consiste à remonter un petit habitat primitif appelé localement « caborde » , au mode d'utilisation principalement temporaire. Construit sur un terrain calcaire avec des pierres ramassées sur place et chapeautées en encorbellement avec la technique des pierres sèches dans les vignes, il permettait aux hommes de s'y abriter, d'y passer la nuit le cas échéant, de s'épargner ainsi de longues marches et de travailler un maximum d'heures sans tenir compte de la fermeture des portes de la ville, d'effectuer dès la vendange les premières opérations de vinification.

 

Cet édifice est le témoin d’un patrimoine viticole très présent dans la région avant le phylloxéra. Il est construit sur un terrain calcaire avec des pierres ramassées sur place, chapeautées en encorbellement avec la technique des pierres sèches dans les vignes. La caborde permettait aux hommes de s’y abriter, d’y passer la nuit le cas échéant, de s’épargner ainsi de longues marches, de travailler un maximum d’heures sans tenir compte de la fermeture des portes de la ville et d’effectuer peut-être dès la vendange les premières opérations de vinification.

 

Le film retrace le démontage, déplacement et remontage effectué par l’Association Patrimoine Insertion 25 et le service technique du musée a duré 20 mois 

Raoul Velasco et Kristin Meller dans leur atelier de gravure

 

Association pour l’Estampe et l’Art Populaire

Durée 3mn30 (Paris)

LE BRUIT DU SON

 

Projet d’éducation artistique réalisé du 02 septembre 2014 au 06 février 2015 à l’ENIL de Mamirolle avec la promotion d’apprentis BAC PRO BIT 2013-2015 de l’ENIL.

Olivier TOULEMONDE, artiste intervenant

 

Durée 12mn